Le Forum du Trone de Fer Online


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Tyrell : Le Pouvoir des Fleurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Osinarmen

avatar

Nombre de messages : 19
Age : 29
Localisation : Londres
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Tyrell : Le Pouvoir des Fleurs   Dim 30 Oct - 4:47


C'est en sursaut qu'elle se reveilla. Depuis les événements de Port-Réal, Margaery faisait des cauchemars toutes les nuits.
Dans ses rêves, elle pouvait voir Westeros sombrer dans les flammes et le sang, elle pouvaient voir la beauté de la rose, conservée dans la glace de l'hiver, puis brisée par l'acier ou piétiné par les chevaux. Les nuits en devenaient insupportable.
Alors ce matin, elle decida d'aller en parler à Mestre Lomys. Il était le seul à pouvoir la conseillée. Aprés avoir gravit les nombreuses marches qui menent au sommet de la haute Tour, la porte s'ouvrit sous ses pas :

"Il me semblais bien avoir ressenti le pas leger de la rose de la maison. Vient donc t'installer Margeary, tu es essouflée par cette escalade si matinale."
Je me demande bien, Mestre comment vous faites pour étre toujours en vie. Ces marches auraient du vous tuer depuis bien longtemps. "Merci de me recevoir Mestre Lomys. Je voulais vous entretenir à propos de mes rêves..."
"Les rêves ma petite, ne sont que des rêves. Ils ne sont que les déjections quotidienne de ton esprit, pour qu'ainsi tu puisse le garder sain au reveil. Ne t'inquiéte pas pour tes rêves..."
Vieux fou, moi qui pensais que tu pourrais comprendre. "Mais ils sont si réels, Mestre. Je le ressent, c'est comme si je ne dormais pas, comme si je vivais une deuxiéme vie la nuit. Cette rose gelée qui se brise toutes les nuits, elle doit bien avoir un signification ?"
Mestre Lomys semblai sombrer dans un demi sommeil alors que Margeary s'empresse de lui expliquer sa nuit. "Mmh... Tu t'inquiéte pour la sécurité de ta famille, il n'y à rien d'étonnant à ce que..."
Tu n'as pas idée de ce qui se passe dans ma tête. Mais je sais qui pourras comprendre. "Bien, Mestre. Vous semblez épuisé. Je suis navré d'étre venu vous perturner à une heure aussi matinale.

La Cour de Hautjardin regorge de ressources insoupconée, et il se trouve que Margeary connaissaient bien celle ci. Elle sait qu'il n'est pas rare de trouver dans les Dames de Cour, des femmes qui, l'ennui les emparant, ou encore la soif de puissance, s'adonnent à des pratiques mystiques qui s'opposent à la religion des Sept. Evidemment, la plupart ne sont que de simple courtisanes qui pensent pouvoir attirer l'oeil en tirant les cartes, d'autres ne sont que de vils conspiratrices cherchant à influencer le cours des événements. Mais les rares personnes possedant un réel don était rarement celle qui se donnaient en spectacle, et la population de Hautjardin était doué pour montrer au monde ces pétales, de manière à occulter soigneusement les épines.

Je suis certaines que Lady Alyena saura m'expliquer ce que le vieux Mestre semble ignorer. Je doit savoir si le destin de la Maison Tyrell est en péril.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fingolfin Le Noldor



Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 01/05/2009

MessageSujet: Re: Tyrell : Le Pouvoir des Fleurs   Lun 23 Jan - 13:05

Ser Loras, votre père vous mande à Hautjardin, puissiez vous chevaucher à la vitesse de Balerion, car nous avons grand besoin de vous .

C'était là le message que portait un corbeau venant de Hautjardin . Ser Loras Tyrell avait été plus qu'étonné de cette missive et ne comprenait pas les raisons qui auraient pu pousser Lord Mace Tyrell à rappeler son fils auprès de lui, alors qu'il renforçait les liens d'amitiés qu'Hautjardin souhaitait maintenir avec la maison Baratheon .
Mais Loras savait que son père n'enverrait pas un tel message sans raison .
Alors, dans la précipitation, Loras était parti vers l'Ouest, emmenant avec lui les cinquante épées que la maison Tyrell avait envoyé pour escorter le représentant de Hautjardin à la cité royale .
Les hommes étaient partis à l'aube, ne prévenant personne, laissant à Port Réal une dizaines de Lord et Lady vassaux des Tyrell, sous la garde des troupes de la maison Baratheon, prévenant tout juste Lord Baratheon par l'entremise de Ser Davos Mervault, rencontré dans les couloirs du Donjon Rouge .
Durant plusieurs jours les cinquante et un hommes chevauchèrent à allure soutenue sur la Route de la Rose, ne s'arrêtant uniquement lorsque les chevaux étaient trop fatigués pour continuer .
Jusqu'à arriver à Hautjardin, que la troupe traversa sans s'arrêter un seul instant, ne serais ce que pour se rafraîchir quelques instants à une des nombreuses fontaines de la cité, ne s'arrêtant pas non plus pour apprécier la senteur des roses jaunes qui couvraient les parterres de capitale de la maison Tyrell, ouvrant un chemin à grand cris dans la foule qui emplissait les rues de la cité .
Les hommes foncèrent droit vers la citadelle d'Hautjardin où se tenait la cour, et où était probablement Lord Mace Tyrell .


Ser Loras, votre père vous mande à Hautjardin, puissiez vous chevaucher à la vitesse de Balerion, car nous avons grand besoin de vous .

La phrase tournait et retournait dans l'esprit de Loras, alors qu'il démontait dans la cour de la forteresse de Hautjardin, la bride de son cheval tenu par un page à la tunique frappée d'une éclatante rose dorée sur fond vert .

Merci de m'avoir fait escorte chevaliers, je n'ai plus besoin de votre service désormais .

Sans attendre Loras monta les quelques marches qui l'emmenèrent à la porte de la citadelle, qu'il traversa, alors que les cinquante hommes de son escorte s'inclinaient afin de saluer le jeune Tyrell .
Loras cherchait le Mestre Lomys, l'auteur de cette énigmatique missive .
Le jeune chevalier aux fleurs craignait le pire, il craignait qu'il ne soit arrivé quelque malheur à son père .
Loras alla tout droit vers la chambre de Lord Mace Tyrell, croyant trouver là le Mestre et son père, craignant autant de les trouver tout deux là, en pleine après midi .
Il mit près de vingt minutes à atteindre la chambre, ralentit par les nombreux chevaliers et autres dames qui l'accostait dans les couloirs du château .
Mais finalement il parvint à la porte de la chambre, qui était gardée par deux hommes portant la livrée Tyrell, la main sur la pommeau de leur épée .

Mon père et le Mestre Lomys sont t-ils à l'intérieur ?, demanda le jeune Tyrell aux hommes de faction, qui répondirent d'un hochement de tête .

Loras s'avança, et un des deux hommes lui ouvrit la porte .
Il pénétra dans la chambre obscure, la fenêtre étant fermée hermétiquement par un solide volet en bois, éclairée à grande peine par quelques bougies .
Un grand lit à baldaquin occupait la majorité de la salle, et dans le lit, un homme qui remuait faiblement dans un sommeil qui semblait agité .
Un autre homme en robe grise se tenait assis sur un tabouret au côté du lit .
Lorsque Loras pénétra dans la salle, le Mestre se leva et s'avança à la rencontre du jeune Tyrell .
Le Mestre prit la parole d'une voix basse .

Avez vous fait bon voyage mon seigneur ?

Qu'à mon père ?, répliqua Loras .

Le Mestre eut un hochement d'épaule et une expression peiné se dessina sur son visage .

Je n'en sais rien seigneur, et tout les médecins, savants ou mestres que nous avons pu faire venir au chevet de Lord votre père ne savent pas non plus . Une terrible fièvre le terrasse, et nous n'arrivons pas à la faire baisser . Il se réveille brièvement quelque fois, mais ce n'est généralement plus le même homme, il raconte des choses folles ... Excepté il y à une semaine ou ce fut bien Lord Mace Tyrell qui me parla .

Qu'à t-il dit ?

Lord Mace était bien conscient de son état ... Et il m'a fait rédiger cette lettre, qu'il à signé .

Le Mestre tendit un bout de parchemin en bien mauvais état, froissé, que Loras prit et parcourut rapidement, en quelques dizaines de secondes ce qui y était inscrit avait été lu .

Mon père demande que je prenne la tête de la maison Tyrell ... Supplantant mes deux frères aînés !?

A ce qu'il semble seigneur .

A cet instant Lord Mace Tyrell remua fortement dans le lit, et une voix épuisée, hachée, commença à s'entendre, tel le murmure d'un mourant .

Loras ... Loras, mon f ... mon fils, est ce bien toi ?

Aussitôt Loras courut au chevet de son père, et s'agenouilla à côté du lit, négligent le tabouret .

Oui père, c'est bien moi .

Tu ... tu ... tu seras le prochain Lord Tyrell .

Mais père, je ne suis pas ...

Loras n'eut pas le temps de finir sa phrase que déjà Lord Mace Tyrell était à nouveau parti dans un sommeil fiévreux .

Mon seigneur ? Si je puis me permettre ..., reprit le Mestre, en s'avançant vers le jeune Tyrell .

Qu'on dit mes frères ?, déclara Loras en se tournant vers Mestre Lomys .

Ils se plient à la décision de votre père .

Durant quelques secondes Loras resta ainsi, figé, l'expression indéchiffrable . Puis il marcha vers la porte et reprit la parole .

Alors qu'il en soit ainsi . Venez Mestre, nous avons à faire .

Le Mestre hocha la tête à l'intention du dos de Loras, et emboîta le pas au nouveau maître de la maison Tyrell, qui avait tout du nouveau Lord Tyrell, sauf le titre .

Oui, il y a à faire, c'est plus que vrai .

Songea Mestre Lomys, car le vieil homme savait bien que déjà l'ombre couvrait Westeros .
Les maison majeures s'armaient, le Loup montrait les crocs, la Seiche émergeait des profondeurs, le Lion rugissait son défi au monde, et le Cerf chargeait bois en avant . Et comment la Rose réussirait à tenir face à tout ces redoutables ennemis ?
Le jeu des trône avait commencé, le jeu des assassinats de couloirs, le jeu des trahisons, des mensonges et des tromperies .
Et à ce jeu la maison Tyrell pourrait bien se révéler féroce .

Oui finalement la Rose ne manque pas d'épines pour terrasser les plus féroces assaillants .


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fingolfin Le Noldor



Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 01/05/2009

MessageSujet: Re: Tyrell : Le Pouvoir des Fleurs   Dim 5 Fév - 12:51

Dans une tente verte de bonne taille, au milieu d'un vaste camp qui résonnait du brouhaha de centaines d'hommes et de chevaux, cinq hommes étaient penchés sur une vaste carte étalée sur une longue table de bois .
Aux quatre coins de la table, des dagues étaient plantés afin de maintenir en place la carte .

Il faut faire passer des renforts, c'est urgent . Déclara un homme portant dans le dos une gigantesque épée .

Mais c'est impossible, non il faut faire replier les hommes en passant par les Marches de Dorne, au plus tôt . Répondit un deuxième homme qui était engoncé dans une armure de plate complète .

Soudain, le tissu qui servait d'entrée à la tente fut poussée, et un homme habillé d'une tunique frappée de la rose Tyrell, portant une épée au pommeau richement décoré, rentra et prit la parole .

Bonjour Lord Tarly, mes frères, Lord Redwyne, Lord Florent .

Bonjour Ser Loras . Répondirent avec un hochement de tête trois des hommes, tandis que les deux autres Tyrell se contentaient d'un hochement de tête sans dire un mot .

Bien messires, je n'ai guère de temps, quelle est notre situation ?

Ser Garlan Tyrell s'avança et commença à parler, en indiquant d'une main différents endroits de la carte .

Fort étonnement, comme tu le sais, la maison Martell s'est ralliée à nous, ainsi nous avons envoyé une grande partie de notre flotte au sud de Dorne, la moitié est stationnée à Accalmie et l'autre garde Lancehélion .

Accalmie ? Êtes vous fou ? Je ne savais pas que Lord Stannis avait accepté que nos navires ancrent à Accalmie, il n'en à jamais parlé lorsque j'étais à Port Réal ... Coupa Loras .

Attends, laisses moi parler, le gouverneur d'Accalmie est loin d'apprécier Lord Stannis, d'après ce qu'on raconte il aurait réquisitionné tout ses navires, sans rien dire ... Et il semblerait que de nombreux seigneurs aient mal accepté les réquisitions d'hommes que Lord Stannis aurait fait pour grossir les rangs de son armée . Accalmie est à nous, et peu avant que tu arrives j'y avais fait envoyé deux cent hommes, cinquante chevaliers, cinquante arbalétriers et cent piquiers .

Loras resta un moment sans voix, il imaginait la colère de Lord Stannis à l'annonce de son fief naturel occupé par des forces Tyrell .

Soit le mal est fait, mais deux cent hommes ne suffiront jamais à tenir la cité si le Cerf se décide à marcher en force contre la ville .

Oui, nous parlions de ce problème avant ton arrivée . Le Bois du Roi est totalement tenu par les forces Baratheon, envoyer des forces serait considéré comme une agression, et cela pourrait tourner au massacre pour nos troupes .

Sers ... Si je puis me permettre ...

Les deux hommes se tournèrent vers Lord Florent, qui avait prit la parole .

Nous devrions faire passer nos renforts par la mer, en réquisitionnant des navires civils pour ne pas handicaper la flotte qui protège Hautjardin .

Cela me semble raisonnable .

Les nobles présents hochèrent la tête .
Loras montra du doigt Lancehélion et reprit la parole .

Combien d'hommes disposons nous en terre Martell ? Il faudra les garder à l'oeil, ils pourraient bien décider que le camp adverse serait plus profitable à leurs affaires ...

Lord Tarly répondit .

Deux cent fantassins cantonnés à Lancehélion, et une trentaine de chevaliers, ils surveillent étroitement Doran Martell .

Cela devrait suffire pour un temps . Bien il faut continuer à rassembler l'Ost, renforcez nos forces ici afin de parer à d'éventuelles attaques Baratheon vers Hautjardin, je m'occuperais des renforts d'Accalmie personnellement .
Notre force sera dans l'attente, renforçons nos troupes, et voyons qui viendra le premier chercher l'aide des Tyrell .

Loras Tyrell ressortit de la tente, laissant les cinq généraux à leurs réflexions .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tyrell : Le Pouvoir des Fleurs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tyrell : Le Pouvoir des Fleurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tyrell : Le Pouvoir des Fleurs
» Event : [Pouvoir-Des-Fleurs]
» Missions 4 : Boutique aquatique mania
» Maison Tyrell
» Le pouvoir et la lumière sont en toi(Libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Trone de Fer Online :: AAR, les parties "RP" :: AAR 2232-
Sauter vers: