Le Forum du Trone de Fer Online


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Maison Greyjoy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stannis&Olyvar

avatar

Nombre de messages : 12
Age : 23
Date d'inscription : 17/01/2013

MessageSujet: Maison Greyjoy   Mar 22 Jan - 21:15

Balon Greyjoy contemplait la Mer du Fer-né depuis la plus haute tourelle de Pyke. Le vent salé claquait sur sa figure épineuse, et l'embrun emplissait ses poumons. Il contemplait Westeros. Un corbeau aux ailes noires, porteur de noires nouvelles, était arrivé à Pyke. Robert le Boucher était mort. Pour certains, cela signifiait deuil. Pour d'autres, une place vacante. Balon était en deuil : il enterrait son espoir de pouvoir venger un jour ses fils morts lors de la rébellion des Iles de Fer. Robert était mort, mais Eddard Stark, le loup apprivoisé, restait vivant, et était la Main du Roi. Comment un roi mort pouvait-il avoir une main vivante, Lord Balon ne le comprenait pas. Il fallait remédier à cela, et envoyer la main rejoindre le roi dans son tombeau.
Asha escalada les escaliers, un message à la main
: "Père, Stannis Baratheon nous envoie ce corbeau". Le message recommandait à tous les seigneurs des Sept Duchés de se soumettre au successeur légitime de Robert, Stannis. "Qu'allons nous faire, père ?"
Balon pris le message des mains de sa fille, et le déchira, puis lâcha les débris qui s'éparpillèrent dans la baie de Pyke, s'imbibant d'eau de mer et de boue. "Les Greyjoys n'ont jamais vraiment fait partie des Sept Duchés, ce message est une erreur. Il est temps pour les Ironborns de tenter leur chance à nouveau. Et cette fois ci, je n'ai plus de fils à perdre."
Cela était faux. Balon avait encore un fils en vie, Theon, mais celui ci était prisonnier à Winterfell, et on lui avait brisé l'esprit, et chassé de son âme les valeurs de son peuple. Et aux yeux de Balon, mieux valait encore la mort.

...

Victarion Greyjoy se retourna vers les hommes de son navire. Ils étaient tous à ses ordres depuis plus de 10 ans, et c'étaient des hommes rudes, de vrais guerriers.
"Mes amis, mes frères. Robert est mort. Westeros nous ouvre ses portes, et avec ce que nous avons en cale, il serait grossier de ne pas répondre à cette invitation. Peuple du sel, nous allons montrer notre nouvelle trouvaille aux faibles qui peuplent le continent. Cap sur la Mer du Coucher de Soleil !"
Et ses marins de répondre en choeur "What is dead may never die !"


Dernière édition par Stannis&Olyvar le Mar 22 Jan - 21:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stannis&Olyvar

avatar

Nombre de messages : 12
Age : 23
Date d'inscription : 17/01/2013

MessageSujet: Re: Maison Greyjoy   Mar 22 Jan - 21:33

Dans la salle du Conseil de Pyke, le seigneur Balon tournait en rond. Tant d'ennemis sur le continent, il ne savait par où commencer...
Euron avait clairement manifesté son opinion :
- Le pouvoir est aux Lannisters ! Si nous voulons être libres, c'est à la famille du roi qu'il faut s'attaquer. Débarquons par surprise sur leurs côtes, brûlons Lannisport, et nous serons à nouveau dignes des Iles de Fer.
- Silence, Choucas ! Les Lannisters sont ennemis des Starks, et la vengeance nous appelle d'abord. C'est Winterfell que nous devons brûler.
- Mon frère, tu oublies que ton dernier fils est prisonnier des Starks. Le moindre acte hostile de notre part, et Theon ne verra plus l'océan.
Balon Greyjoy abattit sa main sèche sur Aeron Tif-trempés, et arracha du sang de ses lèvres.
- Quand as-tu appris à devenir aussi lâche, Aeron ? Tu es de mon sang, et c'est ce sang là qui bout dans mes veines et tremble dans les tiennes. Stark doit payer, et une fois Eddard mort, les Starks ne pourrons que relâcher Theon...si il en vaut encore la peine. Je préfère léguer Pyke à ma fille qu'à un avorton qui chie dans la soie et ne paye pas le prix du fer de ses vêtements et de son or !
Une sentinelle fit irruption dans la salle.
- Lord Balon ! Ce corbeau nous arrive de Casterly Rock.
- Je le vois bien, crétin ! Tu ne me crois pas capable de distinguer un corbeau de l'Ouest d'un piaf du Sud ?
Il lut la lettre
- Mes amis, le lion tend sa patte au kraken. Serrons lui la main. Si il rugit trop fort, nous l'enroulerons dans nos tentacules, et le tirerons dans l'océan, jusqu'à ce qu'il se noie dans le sel brûlant de la mer ! Harro, peuple de Pyke, car aujourd'hui est le jour où commence la deuxième rébellion des Iles de Fer ! Que l'on m'amène ma lame d'acier Valyrien, et que nos navires se préparent, car nous débarquons sur Westeros.

....
Ce soir là, les lueurs des torches éclairaient l'embarquement des marins. Seabitch, Wavecleaver, Shorebane, autant de navires de renoms qui mirent les voiles vers la côte, le continent, la guerre, et le butin. Les Greyjoys rentraient à nouveau dans l'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stannis&Olyvar

avatar

Nombre de messages : 12
Age : 23
Date d'inscription : 17/01/2013

MessageSujet: Re: Maison Greyjoy   Mar 22 Jan - 21:46

HRP : J'écris pas des pâtés, parce que je suis en examens universitaires jusqu'à ce vendredi. Ensuite, je vais pouvoir me lâcher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stannis&Olyvar

avatar

Nombre de messages : 12
Age : 23
Date d'inscription : 17/01/2013

MessageSujet: Re: Maison Greyjoy   Mer 23 Jan - 22:33

Les voiles rouges de navires du port de Vivesaigues brûlaient déjà, et les hommes de fer descendaient vers la ville en brûlant tout ce qu'ils pouvaient trouver. Aeron contemplait son armée. Seule la chute des Lannisters pouvait procurer aux hommes de fer leur indépendance. De plus, Aeron haïssait les Lannisters de toute son âme. Ces gens là ne respectaient rien, n'avaient pas de foi, pas de sel dans le sang, seulement un masque politique d’indifférence. Et bien ce soir, les Lannisters porteraient un masque de douleur ! Aeron souriait intérieurement. Cette victoire baratterait le caquet de Balon, qui ne pourrait plus jamais le traiter de lâche. Lâche... il y a une différence entre la peur et une meilleure compréhension des enjeux de cette guerre. Balon sera bien forcé d'admettre que Lannister était le véritable ennemi, et Westeros se signera désormais sur le Drowned God.

Un mouvement de panique parcourait les troupes : des renforts Lannisters étaient venus, et les Greyjoys étaient pris en tenaille entre Vivesaigues et le Kingslayer ! Un moment de panique s'empara d'Aeron. Sonnez la retraite ! On retourne aux navires ! Toutefois, la voie était coupée, et les hommes de fer, les meilleurs guerriers de tout Westeros, se faisaient tailler en charpie par les chevaliers du Kinslayer. Le désespoir était à son comble, lorsqu'un mouvement se fit à la côte : des renforts Greyjoys ! Aeron plissa ses yeux pour reconnaître celui qui était accouru à son secours : c'était son frère, Victarion ! Celui ci fit charger ses soldats, les vétérans qui avaient détruit plus de cités d'outremer qu'Aeron ne pourrait en nommer, et ils creusèrent une brèche dans le corps d'arme de Jaime Lannister. Les troupes d'Aeron, galvanisée par ce renfort inattendu, se précipitèrent dans la brèche, profitant de leur unique chance de survie. Les hommes de Victarion tinrent bon jusqu'à ce que tout le monde ait pu rembarquer dans les navires, puis les hommes de fer quittèrent Vivesaigues, en ruminant amèrement leur défaite.

Victarion posa la main sur l'épaule de son frère.

- Aeron, tête de mule. Nous avions dit le Nord. Qu'allais tu te jeter dans le gueule du lion.
- Mon frère, merci de ta venue. Pas un mot à Balon, tu veux bien ?
- Balon finit toujours par tout savoir, tu le sais bien.
- Hélas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stannis&Olyvar

avatar

Nombre de messages : 12
Age : 23
Date d'inscription : 17/01/2013

MessageSujet: Re: Maison Greyjoy   Mar 29 Jan - 21:53

Aeron grommelait dans sa cabine. Envoyé en mission diplomatique à Hautjardin, lui ! Balon était décidément un homme de peu de foi, puisqu'il employait un serviteur du Dieu Noyé à des fins si avilissantes. Toutefois il avait ses raisons : Aeron savait que son frère ne lui pardonnerait pas le déclenchement des hostilités avec Lannister. La défaite de Riverrun était cuisante, et les hommes n'auraient pas compris que Balon ne riposte pas. Si le kraken voulait conserver sa dignité sans tache, il lui fallait contre-attaquer, et prendre Vivesaigues. Et cela rendait Balon furieux, car repoussait d'autant sa vengeance contre Stark. La punition d'Aeron était donc de s'asseoir sur les coussins de soie d'Hautjardin, d'échanger des courtoisies avec Mace, et de boire leur vin fade en échangeant des politesses. Et tout cela parce que "Les hommes de fer ont besoin d'un soutien à la cour". Et bien au diable la cour du roi ! La défaite de Riverrun avait causé la mort ou la désertion de nombreux vassaux, ce qui affaiblissait d'autant l'armée de Pyke, mais Aeron comptait bien prendre part à la guerre. Il avait ordonné à son bateau de changer de cap, et d'intercepter tout navire de guerre aux voiles rouges. Une fois le soutien Lannister sapé, et Vivesaigues reprise, Balon ne pourra qu'oublier son erreur, et restaurer à Aeron son prestige perdu. D'ailleurs, un navire marchand était signalé aux alentours de Lannisport. Cela ne valait pas une bonne bataille navale, mais un abordage pourra restaurer le moral des hommes.
...
Que faire ? L'équipage du navire de pêche avait été capturé, et sa cargaison de vin de Dorne saisie, mais un imprévu s'était présenté, une vipère sous roche. Nymeria Sand, la plus venimeuse des filles d'Oberyn Martell, était à bord. Un marin avait tenté de la violenter, et avait dû ramasser son nez d'une main en retenant le flot de sang de l'autre. La peste ! Mais le problème n'était pas là : la situation Greyjoy ne leur permettait pas un nouvel ennemi. Il fallait absolument libérer Nymeria, et s'excuser auprès des Martells, sans quoi cette guerre risquait de tourner au vinaigre. Aeron vira de bord. Il fallait retourner à Pyke, et demander conseil à Victarion. Lui saurait quoi faire.
...
Victarion était assis dans son fauteuil de pierre, et contemplait l'âtre qui projetait l'ombre de son casque en kraken sur le mur de la pièce. Un corbeau avait été envoyé à la Vipère Rouge. Une buse, plutôt. Et elle ne transportait pas de lettre. Seulement un nez coupé. Espérons qu'il le reconnaisse... et qu'il comprenne le message.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stannis&Olyvar

avatar

Nombre de messages : 12
Age : 23
Date d'inscription : 17/01/2013

MessageSujet: Re: Maison Greyjoy   Mar 5 Fév - 15:01

Theon faisait chemin vers Pyke. Victarion et sa flotte arpentaient les mers de Coucher du Soleil, et pillaient les défenses Lannisters, en vue d'un ultime affrontement. Père et son armée avaient pris la mer, et se rendaient à Vivesaigues. Même Asha avait un rôle capital dans cette guerre, puisqu'on lui avait ordonné de s'emparer du Pouce Flint et de le tenir. Tous, tous avaient oublié sa venue, et les quais étaient vides lorsqu'il avait débarqué. Il se rappelait ses rêves, le jour où Eddard Stark lui avait annoncé qu'il était libre. Il s'était imaginé accueilli comme fils prodigue, acclamé par le peuple de Pyke, et son père le recevant dans la forteresse. Un banquet aurait été organisé pour lui, mais à la place, il devait se taper le chemin vers Pyke sur une mule, et probablement se contenter de restes d'hier froids. Voilà la forteresse ! Même elle semblait décevante. Où était donc les fabuleuses tours de ses rêves ? Il ne pouvait voir que trois malheureux petits récifs où des ponts ridicules se balançaient. Ce chateau était bien faible comparé à celui de Winterfell.
C'est en vain que Theon parcourait les couloirs vides de Pyke. Pas une âme qui vive, à part les vieux, les faibles, et les femmes. Il enrageait, et s'était même surpris à crier sur une servante idiote qui ne le laissait pas passer. Vraiment, plus que la colère, la frustration le rendait fou. Il se rendit vers ses anciens appartements. Il ouvrait la porte d'un coup de pied rageur, et une jeune femme qui se tenait à la fenêtre se retourna. Une belle jeune femme...avec un nez en moins !

- Epargnez moi votre dégoût, laquais, et amenez moi vers votre maître, puisqu'il vous envoie me chercher.
- Je suis Theon Greyjoy, et ne reçoit pas d'ordres. Qui êtes vous, et que faites vous là ?
- Je suis Nymeria Sand, et je suis ici de par la courtoisie de votre fumier de père. Et cette pièce est ma chambre, même si dans mon pays même les geoles sont plus confortables.
Ouch. Theon connaissait les filles d'Oberyn Martell de réputation, mais celle-ci était la plus dangereuse de toutes. Il avait toujours aimé les filles de caractère. Quelle pitié que son nez lui ait été coupé, elle aurait été vraiment belle.
- Un cadeau de votre père, oui ! Apparemment, on coupe le nez des invités, dans votre maison. Peut être pour leur empêcher de succomber à l'odeur de la crasse de ce château !
Il sourit. Elle lui plaisait.
- Il se fait que cette pièce est également ma chambre, chère demoiselle. Nous allons sans doute devoir la partager. Quel dommage.
Elle lui répondit d'un regard froid. Il se mordit la langue, et se dit que le seul moyen de l'amadouer serait de l'aider. Mais, même s'il parvenait à la faire s'échapper, où l'emmener ? L'Est était interdit par les Lannisters, le Sud beaucoup trop lointain (ils se feraient capturer avant d'accoster). Le Nord...le Nord pourrait être une solution ! Bien sûr ! Robb se ferait un plaisir de l'accueillir à Winterfell, qui plus est en cette charmante compagnie. Quelle folie que celle de père de capturer une vipère ! Voulait il se mettre les Martells à dos, en plus des Lannisters ? Non, une fois qu'Oberyn Martell saura que sa fille est sauve, il ne pourra qu'oublier l'incident, et lui, Theon, serait récompensé. Peut être lui accordera-t-on la main de Nyméria Sand ? Il est vrai qu'une batarde ne convient pas à l'héritier de Pyke, mais elle pourrait toujours faire partie de ses Saltwifes.
- Suivez moi. Je vais vous sortir d'ici. Mes oncles et mon père ont commis une grave erreur en vous enfermant ici.
- Et où m'emmenez vous ? Le Sud est fermé, vous le savez bien.
- Au Nord.

...

Theon jubilait. Il avait pris avec lui une petite troupe, pour passer Salvemer sans encombre, et ils arriveraient bientôt à Winterfell. Nyméria Sand, toujours aussi froide, du moins n'avait pas l'air hostile envers son sauveur. Le froid du Nord n'avait pas l'air de lui convenir, mais un banquet à la table d'Eddard Stark la mettra de meilleur humeur. Pour l'instant, ils campaient à Moat Cailin pour passer la nuit. Demain, ils se mettraient en route vers Winterfell et Robb, son frère. Il s'endormit, en se disant que bientôt il dormirait avec Nyméria. Et cette pensée le faisait sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stannis&Olyvar

avatar

Nombre de messages : 12
Age : 23
Date d'inscription : 17/01/2013

MessageSujet: Re: Maison Greyjoy   Jeu 14 Fév - 1:26

Andrick, dit l'Insouriant, fourbissait ses armes en attendant l'ordre d'attaque. Les troupes de Salvemer était fin prêtes. La fine fleure des pires canailles que les îles de Fer pouvaient fournir ! Il était lui même à la tête de l'infanterie, et on avait prévu l'attaque de Vivesaigues au matin. Les Lannisters, sentant le Poulpe qui frappait à la porte du Lion, s'était barricadé. Les choses tournaient plutôt mal pour eux. On racontait que les renforts que Lannisters attendaient de Pierremoutier avaient été interceptés par des pirates à la solde du roi Stannis. Voilà une leçon qui apprendra à Cersei à mieux choisir ses amis, ou plutôt à s'en choisir tout court. Le jeu du trône ne se gagne pas tout seul, petite reine ! Non pas qu'Andrick connaisse grand chose au Jeu du Trône de toute manière. Non. Il connaissait le Jeu des Armes, et savait que la bataille du lendemain serait une victoire Greyjoy. De quoi venger l'affront de Vivesaigues. Si seulement le Kingslayer pouvait mener ses hommes cette fois ci, afin qu'Andrick lui fasse ravaler sa fierté, son honneur à deux clous, et l'envoie sanglant et estropié dans les bras de sa soeur et compagnonne de dévergondage ! Un homme surprit Andrick dans ses pensées en rentrant dans sa tente.
- Capitaine ! Les navires que nous attendions sont là, et Lord Balon désire s'entretenir avec vous !
- Dites à Lord Balon que je suis comme toujours son serviteur.
- Inutile, j'entends bien. Dit Lord Balon en rentrant.
- Lord Balon ? J'ai entendu dire que vous avez eu des ennuis avec la flotte Lannister ?
- C'est réglé. La flotte de Victarion nous a assisté dans l'affrontement, et nous avons pu repousser leurs navires. Andrick, le plan a changé.
- Encore ?! Je veux dire, ah bon ?
- La flotte Lannister défaite, Vivesaigues n'a plus d'intérêt. Il nous faut frapper fort. Très fort. C'est Casterly Rock qui nous attends ! Victarion et moi même brûlerons la flotte du lion, et vous troupes prendrons Lannisport. Ce plan ne peut pas, et ne doit pas, échouer, compris ? Nous ne voulons pas nous ridiculiser à nouveau...j'en serais très mécontent. Et tu ne veux pas me voir mécontent ?
- Non, milord.
- Bien. Nous nous reverrons demain, avant l'assaut. Bonne nuit, ami.
- Milord ? Votre fils, Milord. Il s'est enfuit avec des hommes de l'autre côté du fleuve, et est encerclé par les Starks. Je ne sais pas quelles étaient ses intentions, mais il est en grave danger. Que faisons nous pour lui ?
Les traits de Balon se durcirent.
- Qu'il aille au diable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stannis&Olyvar

avatar

Nombre de messages : 12
Age : 23
Date d'inscription : 17/01/2013

MessageSujet: Re: Maison Greyjoy   Mer 27 Fév - 0:37

Une catastrophe, c'était une catastrophe... Balon balayait les figurines de sa table de stratège après avoir constaté l'étendue des dégâts, qui l'avait déprimé. Asha, morte... Theon, disparu (Balon se disait que s'il reparaissait à l'instant, il lui pardonnerait même peut être d'avoir libéré leur otage). Le dieu noyé semblait être impuissant (ou peut être trop occupé à accueillir les centaines d'hommes de fer morts à Salvemer)... Stark était mort, et la rancune était enfin lavée, mais remplacée aussi sec par une autre dette de sang, et Balon ne se sentait plus la force de la porter longtemps. Le jeune Stark...Robb (nom qui laisse imaginer la manière dont le loup avait fécondé sa truite)...doit mourir. Il se dirigera probablement bientôt à Port Réal. Oui, c'est là qu'ils finissent tous par aller, ces assoiffés de pouvoir, de broderies et de vin du Sud. Port Réal est au Tyrells, aux dernières nouvelles. Comment en est-on arrivé là, seigneur ? Non, tu ne réponds pas, le sel te bouche les oreilles, et tu ricanes en faisant des bulles. Tu verras ce que tu verras, lorsque mon tour viendra de descendre en tes abysses, tu apprendras qu'on ne se moque pas d'un Greyjoy aussi longtemps avec autant d'impunité. Et bien ! Si les hommes perdent courage, et que le Noyé ne répond pas, vers qui faut-il se tourner, à présent ? Victarion ? Ses hommes se feront probablement couler en mer par les Stark (menés par les Mormont, probablement...un ours sur les voiles blanches...). Aeron ? Je ne veux même plus entendre parler de cet insensé ! Qu'il se noie, et qu'il y reste, pour une fois ! Non, les hommes de fer ne détenaient pas la réponse à ce problème. Qui, alors ? Lannister ? Plutôt lécher les bottes d'un pourceau que de leur demander de l'aide. Tyrell ? Même si ils voulaient bien poser leur coupe de vin et bouger leur derrière empesé, ils sont beaucoup trop loin du Nord, et bien trop à l'Ouest (hé hé). Martell...hmm, si cet abruti d'Aeron n'avait pas enlevé leur fille, peut être, mais avec eux, vous méritez la mort si votre grand père a marché sur les pieds du grand père de leur neveu, donc tout espoir est vain de ce côté. Reste Baratheon. Seul Baratheon peut nous sortir de là. Ses troupes sont faibles, mais on dit qu'une sorcière le soutient. Après tout, pourquoi pas ? Si les Dieux sont impuissants, peut être que la magie nous tirera d'affaire.
Balon soupira, et prépara le message qu'il confierait à son ultime corbeau, son va-tout. Bientôt, ce serait réglé, d'une manière ou d'une autre, et il pourrait reposer son fardeau. Il repensa à ses enfants, tous morts à présent.
J'arrive, chenapans. Une question de jours seulement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maison Greyjoy   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maison Greyjoy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La maison Greyjoy
» Maison Greyjoy
» [Lyon] Résultat du tournoi de joute du 01.07.2012
» Partie 1011 - Maison Greyjoy(Interdit aux autres joueurs :D)
» Logiciel dessin maison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Trone de Fer Online :: AAR, les parties "RP" :: AAR 3519-
Sauter vers: